Recherche historique - B.Les lieux de mémoire

B.Les lieux de mémoire

Capsule # 0 - L'histoire de Neuville  -  par claudematte|ALL

Histoire de Neuville

La Seigneurie de Dombourg (Neuville) a été concédée à Jean Bourdon le 15 décembre 1653, pour son fils Jean-François Bourdon qui commença à développer en 1667. Elle porte alors le nom de Dombourg dit La Pointe-aux-Trembles. Le nom de Dombourg est l'anagramme du nom de Bourdon.

Les principales raisons du peuplement rapide de Neuville à compter de 1667 sont les suivantes:

  1. Neuville n'est qu'à une marée en canoë de Québec, et comme le chemin à cette époque était le fleuve, il était facile de venir à Neuville à cause des marées.
  2. Le Seigneur Jean Bourdon était un personnage important. Il était membre du conseil souverain de la Nouvelle-France, facilitant ainsi par sa notoriété l'intérêt de censitaires.
  3. Le fait que Neuville soit construit sur trois paliers dont le premier est au niveau de la mer rendait facile l'abordage sur la terre ferme alors à d'autres endroits, il y a souvent un escarpement de plusieurs pieds pour atteindre la terre ferme.
  4. Neuville était considéré comme un lieu où le loyer donnait un rendement très fort si bien que le nom de «grenier de la Nouvelle-France» lui a été attribué.
  5. L'épouse de Jean Bourdon, seigneur de Neuville, Anne Gasnier s'est dévouée à la cause d'amener des filles du Roi en Nouvelle-France. Elle fit en sorte que de nombreuses filles du Roi vinrent prendre mari à Neuville. En fait, Neuville est l'endroit en Nouvelle-France où le rapport à la population, il ya eu le plus de mariages avec les filles du Roi. Plus de 48 filles du roi et trouvèrent un mari chez les habitants de Neuville.
  6. Le Seigneur Bourdon fit construire par le maître charpentier Mathurin Morissette un moulin banal dès 1668 pour que ses censitaires se nourrissent de leurs grains.

Au début de 1669, une église-chapelle est construite et à partir du 25 mai, l'évêque de Québec, Mgr Laval, vient de célébrer la confirmation à Dombourg (Neuville). Ce sont les missionnaires de Québec qui offrent les services de la religion à Dombourg. Par la suite, dès que des populations s'installent dans les paroisses jusqu'à Batiscan, ce sont des missionnaires à partir de Dombourg qui desservent les services religieux sur toute la côte.

En 1679, l'enregistrement des baptêmes, des mariages et des sépultures dans un registre débute.

Le surnom Neuville, que l'on rencontre aussi avec l'article Laneuville, est l'équivalent de Villeneuve. Il désigne une ville nouvelle ou un quartier nouveau. C'est aussi le sens du nom ¨Novgorod¨, en russe. C'est l'équivalent de l'espagnol "Villanueva" ou de "Newton" en anglais

Source: Votre nom et son histoire, tome 2 par Roland Jacob 

En 1683, le vingt-sept avril, la Seigneurie est vendue à Nicolas Dupont de Neuville et à compter de cette date, la Seigneurie porte le nom de Neuville dite La Pointe-aux-Trembles.

Au recensement de 1681, la population de Neuville est près de 400 personnes pour 74 familles, alors que la Nouvelle France compte 9677 personnes. Québec compte 1345 personnes et Montréal 1418 personnes. Saint-Augustin compte 175 personnes pour 37 familles, Deschambault 12 pour une seule famille, Grondines 55 pour 14 familles et Cap-Santé 31 pour 3 familles.

L'érection canonique de la paroisse en 1684 et c'est en 1716, sous le seigneur Nicolas Renaud d'Avesnes Desméloïses que la seigneurie est définitivement le nom de Pointe-aux-Trembles de Québec, nom qui est employé par ailleurs et est Qui le pendentif, plus de demeurera 200 ans 1919. Jusqu'en
1919, à la suite d'un différend le conflit juin l'obtention de Dans le village trottoirs de la Pointe-aux-Trembles, il y a une division et une nouvelle commune est constituée et s'appelle Neuville. C'est une municipalité qui comprend les résidents du village de Neuville et qui est enclavée dans la municipalité de La Pointe-aux-Trembles. Ainsi, aux deux postes est et ouest du village de Neuville, il ya La Pointe-aux-Trembles.

 

En 1997, les deux municipalités de Neuville et de La Pointe-aux-Trembles se fusionnent pour donner le nom de Ville de Neuville aux deux localités fusionnées. Cette ville compte aujourd'hui près de 4000 personnes.

La Seigneurie de Neuville porte trois noms: Dombourg, Neuville et La Pointe-aux-Trembles.

La Seigneurie comprenait à ses débuts une partie des Écureuils, une partie de Cap-Santé, une partie de Saint-Basile, Pont-Rouge au complet et une partie de St-Raymond.

Neuville fait partie des plus beaux villages du Québec. Voici des extraits que nous lisons sur le feuillet publicitaire de l'Association des plus beaux villages du Québec.

 «Un réseau de communautés villageoises au patrimoine authentique, situé dans des paysages remarquables. Un monde authentique où les communautés humaines et leur patrimoine architectural, qui ont su préserver, ne font qu'un avec les paysages remarquables qui composent leur écrin. Un monde où l'histoire rime avec terroir et visages avec paysages. » 

<VIDE>

N ° 24

 CANADA, C.-B.

Procédés sous l'Acte Seigneurial de 1854 et ses amendements.

CADASTRE ABRÉGÉ

DE LA SEIGNEURIE DE NEUVILLE,

APPARTENANT À CHARLES ET EUGÈNE LARUE IT AI .

Clos le 29 octobre 1859, par SIMÉON LELIEVRE, Écuyer, Commissaire.

NEUVILLE

Cette Seigneurie fut concédée par Monsieur De Lauzon, à Jean Bourdon, par titre fait à Québec, le quinzième décembre, mil six cent cinquante-trois, et comprend «toute l'étendue de la terre qui se rencontre» ** sur le fleuve Saint Laurens du costé au Nord depuis les bornes de la concession du Sieur Abbé de Lauzon, "jusques au duffunt sieur des Chastellets à 4 fromes de moyenne profonde et basse" justice et ayans cause au même de la Compagnie de la Nouvelle-France, en "jouist par la donation qui est faite par l'établissement de son établissement à la réserve de la foy et" hommage que le sieur Bourdon, lui, ses et ayans cause, hommage et pour rachapt le revenu d'une année à chaque mutation de "possesseur suivant la coutume du Vex à François enclavé de celle de Paris. "

Plus tard, savoir: le Vingt-sept avril, mil six cent quatre-vingt-trois, Monsieur De La Barre, concédée à Nicolas Dupont, Écuyer, Sieur de Neuville, «une étendue de terre devant qui est entre son fief de» Neuville, et celui de la Pointe aux Écureuils, sur la même profondeur de son fils de Neuville, qui sont unis et incorporés à son dit fief et à la Seigneurie de Neuville, pour jouir de lui ses hoirs et ayans »cause aux Fief de Neuville. Fief de Neuville. Faux de justice.

John Lord Aylmer, Lord Gouverneur Aylmer, Lord Gouverneur Alymer, Lord Gouverneur Aylmer Il a été nommé à Sa Majesté, éteindre la coutume de Vexin "de François, par rapport à la dite Seigneurie de Neuville et remettre à celui de la Prevosté et" Vicomte de Paris, nous avons notre plein de grâce au nom de Sa Majesté accordé et ordonné "et ordonnons par ce que dit la coutume de Vexin le François soit éteinte quant à la seigneurie de Neuville, et nous avons pareillement remis et remettons la dite Seigneurie la Frevoste et Vicomte de Paris pour être tenu de Sa Majesté à l'avenir aux "accoutumés".

38 CAD ASTRE ABRÉGÉ DE LA SEIGNEURIE DE NEUVILLE.

Province du Canada,

Bas Canada.

Je, soussigné, l'un des commissaires en vertu de l'acte seigneurial de 1854, qui a été affecté à la seigneurie de Neuville, appartenant à Charles et Eugène Larue et autres , dans le district de Québec, afin de faire le cadastre, certifié par les présentes, que j'ai fait le présent cadastre de la seigneurie, à la loi et que ce jour, le vingt-neuvième d'octobre, de l'année mil huit cent cinquante neuf, le dit cadastre être resté déposé 'espace de temps voulu par la loi, je l'ai clos finalement

Je certifie plus en faisant le dit cadastre que j'ai noté que la valeur totale de la dite seigneurie. c'est-à-dire de tous les biens et droits lucratifs que les seigneurs de la seigneurie se trouvent comme tels, se montaient à la somme du trente-sept mille cent trente-quatre dollars et trente-deux cents, comme suit savoir

Valeur des cens et des rentes ....... 13.667.66

     ¨ lods et ventes ....... 11 466,66

     ¨ moulins banaux ......... .. 12,000.00 

                                                    37 134 $. 32

 Et je certifie aussi, une demande de révision faite par les seigneurs en possession de la seigneurie, les commissaires siégeant à la révision de la valeur totale de la dite seigneurie à celle de la somme de quarante et un mille, cent trente-quatre dollars et trente-deux cents, comme costume, savoir

Valeur des cens et rentes .......... 13 667,66

     ¨ lods et ventes .......... 11.466,66,

     ¨ de la banalité ............ 4 000,00

     ¨ moulins banaux ...... .. 12,000.00

                                                      41 134 32

ainsi qu'il appert du jugement rendu sur la dite demande en révision, le deuxième jour de mars de l'année mil huit cent soixante-et-un.

Je certifie, de plus, que les droits de la couronne, dans cette seigneurie, cohérente dans le droit de quinte, que le droit de quinte calcule une année commune sur le quint dans le Bas Canada, pendant les vingt-cinq années immédiatement Passé à la passation de l'Acte Seigneurial de 1854, et réparti sur la dite seigneurie en vertu des dispositions du dit acte, se monte à la somme de quatre cent soixante-dix dollars.

Daté ce 4 Mars, 1861.

                                                                                                          S. LELIEVRE ,

                                                                                                                               Commissaire

Province du Canada,

Bas Canada.

Je, soussigné, Commissaire sous l'Acte Seigneurial Refondu, certifié par les présentes, que j'ai fait le présent cadastre abrégé, en triplicata, le cadastre de la seigneurie de Neuville, appartenant à Charles et Eugène Larue et al , et que le dit cadastre abrégé contient un vrai et fidèle extrait, tel que voulu par l'Acte

Seigneurial Refondu, cadastre de la seigneurie, déposé suivant les dispositions du dit acte.

Daté ce 25 Février, 1863.                 

                                           Commissaire sous l'Acte Seigneurial Refondu 

Vous avez plus d’informations et d’images sous le format PDF

Capsule # 0 (39 Pages) Format PDF

 - Histoire de Neuville # 1           - Histoire de Neuville # 2

                                    - Histoire de Neuville # 3

Les capsules # 00 sont de l'information portant le mot Matte, les capsules # 0 sont d'information générale servant à compléter les capsules identifiées # -1 (Charles) ou # 1 (Nicolas et Madeleine)   ou # 2 (les enfants), etc., qui correspondent aux lignées des ancêtres Matte.

Histoire de Neuville

La Seigneurie de Dombourg (Neuville) a été concédée à Jean Bourdon le 15 décembre 1653, pour son fils Jean-François Bourdon qui commença à développer en 1667. Elle porte alors le nom de Dombourg dit La Pointe-aux-Trembles. Le nom de Dombourg est l'anagramme du nom de Bourdon.

Les principales raisons du peuplement rapide de Neuville à compter de 1667 sont les suivantes:

  1. Neuville n'est qu'à une marée en canoë de Québec, et comme le chemin à cette époque était le fleuve, il était facile de venir à Neuville à cause des marées.
  2. Le Seigneur Jean Bourdon était un personnage important. Il était membre du conseil souverain de la Nouvelle-France, facilitant ainsi par sa notoriété l'intérêt de censitaires.
  3. Le fait que Neuville soit construit sur trois paliers dont le premier est au niveau de la mer rendait facile l'abordage sur la terre ferme alors à d'autres endroits, il y a souvent un escarpement de plusieurs pieds pour atteindre la terre ferme.
  4. Neuville était considéré comme un lieu où le loyer donnait un rendement très fort si bien que le nom de «grenier de la Nouvelle-France» lui a été attribué.
  5. L'épouse de Jean Bourdon, seigneur de Neuville, Anne Gasnier s'est dévouée à la cause d'amener des filles du Roi en Nouvelle-France. Elle fit en sorte que de nombreuses filles du Roi vinrent prendre mari à Neuville. En fait, Neuville est l'endroit en Nouvelle-France où le rapport à la population, il ya eu le plus de mariages avec les filles du Roi. Plus de 48 filles du roi et trouvèrent un mari chez les habitants de Neuville.
  6. Le Seigneur Bourdon fit construire par le maître charpentier Mathurin Morissette un moulin banal dès 1668 pour que ses censitaires se nourrissent de leurs grains.

Au début de 1669, une église-chapelle est construite et à partir du 25 mai, l'évêque de Québec, Mgr Laval, vient de célébrer la confirmation à Dombourg (Neuville). Ce sont les missionnaires de Québec qui offrent les services de la religion à Dombourg. Par la suite, dès que des populations s'installent dans les paroisses jusqu'à Batiscan, ce sont des missionnaires à partir de Dombourg qui desservent les services religieux sur toute la côte.

En 1679, l'enregistrement des baptêmes, des mariages et des sépultures dans un registre débute.

Le surnom Neuville, que l'on rencontre aussi avec l'article Laneuville, est l'équivalent de Villeneuve. Il désigne une ville nouvelle ou un quartier nouveau. C'est aussi le sens du nom ¨Novgorod¨, en russe. C'est l'équivalent de l'espagnol "Villanueva" ou de "Newton" en anglais

Source: Votre nom et son histoire, tome 2 par Roland Jacob 

En 1683, le vingt-sept avril, la Seigneurie est vendue à Nicolas Dupont de Neuville et à compter de cette date, la Seigneurie porte le nom de Neuville dite La Pointe-aux-Trembles.

Au recensement de 1681, la population de Neuville est près de 400 personnes pour 74 familles, alors que la Nouvelle France compte 9677 personnes. Québec compte 1345 personnes et Montréal 1418 personnes. Saint-Augustin compte 175 personnes pour 37 familles, Deschambault 12 pour une seule famille, Grondines 55 pour 14 familles et Cap-Santé 31 pour 3 familles.

L'érection canonique de la paroisse en 1684 et c'est en 1716, sous le seigneur Nicolas Renaud d'Avesnes Desméloïses que la seigneurie est définitivement le nom de Pointe-aux-Trembles de Québec, nom qui est employé par ailleurs et est Qui le pendentif, plus de demeurera 200 ans 1919. Jusqu'en
1919, à la suite d'un différend le conflit juin l'obtention de Dans le village trottoirs de la Pointe-aux-Trembles, il y a une division et une nouvelle commune est constituée et s'appelle Neuville. C'est une municipalité qui comprend les résidents du village de Neuville et qui est enclavée dans la municipalité de La Pointe-aux-Trembles. Ainsi, aux deux postes est et ouest du village de Neuville, il ya La Pointe-aux-Trembles.

 

En 1997, les deux municipalités de Neuville et de La Pointe-aux-Trembles se fusionnent pour donner le nom de Ville de Neuville aux deux localités fusionnées. Cette ville compte aujourd'hui près de 4000 personnes.

La Seigneurie de Neuville porte trois noms: Dombourg, Neuville et La Pointe-aux-Trembles.

La Seigneurie comprenait à ses débuts une partie des Écureuils, une partie de Cap-Santé, une partie de Saint-Basile, Pont-Rouge au complet et une partie de St-Raymond.

Neuville fait partie des plus beaux villages du Québec. Voici des extraits que nous lisons sur le feuillet publicitaire de l'Association des plus beaux villages du Québec.

 «Un réseau de communautés villageoises au patrimoine authentique, situé dans des paysages remarquables. Un monde authentique où les communautés humaines et leur patrimoine architectural, qui ont su préserver, ne font qu'un avec les paysages remarquables qui composent leur écrin. Un monde où l'histoire rime avec terroir et visages avec paysages. » 

<VIDE>

N ° 24

 CANADA, C.-B.

Procédés sous l'Acte Seigneurial de 1854 et ses amendements.

CADASTRE ABRÉGÉ

DE LA SEIGNEURIE DE NEUVILLE,

APPARTENANT À CHARLES ET EUGÈNE LARUE IT AI .

Clos le 29 octobre 1859, par SIMÉON LELIEVRE, Écuyer, Commissaire.

NEUVILLE

Cette Seigneurie fut concédée par Monsieur De Lauzon, à Jean Bourdon, par titre fait à Québec, le quinzième décembre, mil six cent cinquante-trois, et comprend «toute l'étendue de la terre qui se rencontre» ** sur le fleuve Saint Laurens du costé au Nord depuis les bornes de la concession du Sieur Abbé de Lauzon, "jusques au duffunt sieur des Chastellets à 4 fromes de moyenne profonde et basse" justice et ayans cause au même de la Compagnie de la Nouvelle-France, en "jouist par la donation qui est faite par l'établissement de son établissement à la réserve de la foy et" hommage que le sieur Bourdon, lui, ses et ayans cause, hommage et pour rachapt le revenu d'une année à chaque mutation de "possesseur suivant la coutume du Vex à François enclavé de celle de Paris. "

Plus tard, savoir: le Vingt-sept avril, mil six cent quatre-vingt-trois, Monsieur De La Barre, concédée à Nicolas Dupont, Écuyer, Sieur de Neuville, «une étendue de terre devant qui est entre son fief de» Neuville, et celui de la Pointe aux Écureuils, sur la même profondeur de son fils de Neuville, qui sont unis et incorporés à son dit fief et à la Seigneurie de Neuville, pour jouir de lui ses hoirs et ayans »cause aux Fief de Neuville. Fief de Neuville. Faux de justice.

John Lord Aylmer, Lord Gouverneur Aylmer, Lord Gouverneur Alymer, Lord Gouverneur Aylmer Il a été nommé à Sa Majesté, éteindre la coutume de Vexin "de François, par rapport à la dite Seigneurie de Neuville et remettre à celui de la Prevosté et" Vicomte de Paris, nous avons notre plein de grâce au nom de Sa Majesté accordé et ordonné "et ordonnons par ce que dit la coutume de Vexin le François soit éteinte quant à la seigneurie de Neuville, et nous avons pareillement remis et remettons la dite Seigneurie la Frevoste et Vicomte de Paris pour être tenu de Sa Majesté à l'avenir aux "accoutumés".

38 CAD ASTRE ABRÉGÉ DE LA SEIGNEURIE DE NEUVILLE.

Province du Canada,

Bas Canada.

Je, soussigné, l'un des commissaires en vertu de l'acte seigneurial de 1854, qui a été affecté à la seigneurie de Neuville, appartenant à Charles et Eugène Larue et autres , dans le district de Québec, afin de faire le cadastre, certifié par les présentes, que j'ai fait le présent cadastre de la seigneurie, à la loi et que ce jour, le vingt-neuvième d'octobre, de l'année mil huit cent cinquante neuf, le dit cadastre être resté déposé 'espace de temps voulu par la loi, je l'ai clos finalement

Je certifie plus en faisant le dit cadastre que j'ai noté que la valeur totale de la dite seigneurie. c'est-à-dire de tous les biens et droits lucratifs que les seigneurs de la seigneurie se trouvent comme tels, se montaient à la somme du trente-sept mille cent trente-quatre dollars et trente-deux cents, comme suit savoir

Valeur des cens et des rentes ....... 13.667.66

     ¨ lods et ventes ....... 11 466,66

     ¨ moulins banaux ......... .. 12,000.00 

                                                    37 134 $. 32

 Et je certifie aussi, une demande de révision faite par les seigneurs en possession de la seigneurie, les commissaires siégeant à la révision de la valeur totale de la dite seigneurie à celle de la somme de quarante et un mille, cent trente-quatre dollars et trente-deux cents, comme costume, savoir

Valeur des cens et rentes .......... 13 667,66

     ¨ lods et ventes .......... 11.466,66,

     ¨ de la banalité ............ 4 000,00

     ¨ moulins banaux ...... .. 12,000.00

                                                      41 134 32

ainsi qu'il appert du jugement rendu sur la dite demande en révision, le deuxième jour de mars de l'année mil huit cent soixante-et-un.

Je certifie, de plus, que les droits de la couronne, dans cette seigneurie, cohérente dans le droit de quinte, que le droit de quinte calcule une année commune sur le quint dans le Bas Canada, pendant les vingt-cinq années immédiatement Passé à la passation de l'Acte Seigneurial de 1854, et réparti sur la dite seigneurie en vertu des dispositions du dit acte, se monte à la somme de quatre cent soixante-dix dollars.

Daté ce 4 Mars, 1861.

                                                                                                          S. LELIEVRE ,

                                                                                                                               Commissaire

Province du Canada,

Bas Canada.

Je, soussigné, Commissaire sous l'Acte Seigneurial Refondu, certifié par les présentes, que j'ai fait le présent cadastre abrégé, en triplicata, le cadastre de la seigneurie de Neuville, appartenant à Charles et Eugène Larue et al , et que le dit cadastre abrégé contient un vrai et fidèle extrait, tel que voulu par l'Acte

Seigneurial Refondu, cadastre de la seigneurie, déposé suivant les dispositions du dit acte.

Daté ce 25 Février, 1863.                 

                                           Commissaire sous l'Acte Seigneurial Refondu 

Vous avez plus d’informations et d’images sous le format PDF

Capsule # 0 (39 Pages) Format PDF

 - Histoire de Neuville # 1           - Histoire de Neuville # 2

                                    - Histoire de Neuville # 3

Les capsules # 00 sont de l'information portant le mot Matte, les capsules # 0 sont d'information générale servant à compléter les capsules identifiées # -1 (Charles) ou # 1 (Nicolas et Madeleine)   ou # 2 (les enfants), etc., qui correspondent aux lignées des ancêtres Matte.

Fermer Fermer

Publié le 2018/01/02 01:11   | Tous les billets | Prévisualiser...   Imprimer...   | Haut
Rubriques

Déplier Fermer Contenu

Déplier Fermer A.Les premiers ancêtres

Déplier Fermer B.Les lieux de mémoire

Déplier Fermer D.Les personnages illustres

Déplier Fermer E.Faits divers et curiosités

Derniers billets
Calendrier du blog
11-2018 Décembre 2018
L M M J V S D
          01 02
03 04 05 06 07 08 09
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31