Recherche historique - A.Les premiers ancêtres

A.Les premiers ancêtres

Capsule 2-5 - L'histoire de Nicolas Matte  -  par claudematte|ALL

 Nicolas Matte  

Nom : Nicolas Matte (5,2, 1,-1)         Sexe : M

· Naissance :  22 septembre 1682 à Dombourg, Québec, Canada

· Baptême :  22 septembre à  Dombourg, Québec, Canada,

   Parrain : Nicolas Langlois, propriétaire du lot 211 ce qui correspond au 1087 rte. 138

   Marraine : Isabelle Migneron. Il faut noter qu’une erreur s’est sûrement produite, car Isabelle Migneron n’existe pas.

Cela serait plutôt Élisabeth. Migneron, qui deviendra la 2e femme d’Étienne Magnan.

Prêtre : J. Pinguet, curé

Mariage : 20 avril 1705 à Neuville. Il épouse Marie-Angélique Coquin dit Latournelle 20 Avril 1705 à Saint-François de Sales, Neuville, Québec, Canada, fille de Pierre Coquin Dit Latournelle (de la compagnie du Capitaine Grandfontaine, arrivée sur l’Aigle d’or le 19 août 1665) et Catherine Beaudin. Elle est née 6 Nov 1679 à Neuville, Portneuf, Québec, et décède 4 Jul 1741 à Neuville, Portneuf, Québec. J. Basset prêtre de Neuville y office.

Pierre a une concession qui correspondrai au 1196 route 138 actuel. 

· Décès : 22 mars 1760 à Neuville.  Québec, Canada.

· Inhumation : 22 mars 1760 à Neuville, Québec, Canada

• Père : Nicolas Matte (2.1,-1) 8 Déc. 1636 à Ste. Geneviève en Bray, Ar. Dieppe,

 Archevêché de Rouen, Seine-Maritime, France.

 Marié : 12 Oct. 1671, Quebec

• Mère : Marie Madeleine Auvray (1, 1,-1) b : 1652 à Saint-Vivien, Rouen, Normandie, France,

Biographie  

Il est le deuxième fils à laisser une descendance et celui qui héritera de la terre ancestrale. Léonard (1,2,1,-1), le plus vieux des fils est décédé en 1698.  Comme de droit, à l’époque, la terre est l’héritage du plus vieux des gars. Laurent (3 ,2,1,-1), le deuxième fils et troisième enfant, a déjà quitté la maison. Il est marié depuis 1702 et à une terre à Cap-Santé. Il reste le garçon suivant Nicolas (5, 1, 1,-1). Il fait officialiser avec Monsieur Dupont son droit de concession devant le notaire Rageot, le 19 janvier 1702 deux ans avant que Nicolas(2,1,-1), son père décède. Puis notarie l’arpentage le 26 janvier 1702.

1717 : Il est l’homme d’affaire de la famille. Il fait faire des quittances à Laurent, son frère et à Étienne Magnan le mari de Marie-Anne, sa soeur.       

Puis en 1718, une autre quittance à Noël Pelletier, mari de Madeleine Matte, comme mentionnée dans la capsule 2-6. On pourra dire qu’Il aimait avoir les choses bien définies. On voit dans ce document plusieurs nom de famille qui reviennent dans notre parenté : Morisset, Silvestre, Constancino, Grenon.

                            En 1721, il fait  faire une  quittance à Angélique (11,2,1,-1)  sa sœur, la femme de  Joseph Grenier                                 

                      En 1724,  une autre quittance à Angélique (11,2, 1,-1) sa sœur, femme de  Issac-Joseph Garnier-Grenier                

              et une à Marie Louise (10,2, 1 -1) sa sœur, femme de Jean-François Constantineau

En 1725, le 8 février,  avec son frère Laurent et Jean Petit, il fait faire l’arpentage notarié par Noël Bonhomme dit  arpenter

Beaupré,  lieu appelé le village «Bois-de-l’Ail».  Elle porte encore ce nom.  C’est une route qui relie Pont-Rouge, par  le pont  Déry jusqu’à Cap-Santé.Ce sera  longtemps la route  du Roy. 

   Le 16 février, il est du procès-verbal pour fairearpente rle village «St-Jean». ll s'agit des   terres   de part et d'autres de la route 365. Cela  correspondrait à la sortie de l’autoroute (40) en allant vers Pont-Rouge.

  Le 19 février 1725, à sa requête avec Jacques Fournel. Il fait arpenter depuis la ligne qui monta au village St. Jean (voir carte de Pointe aux Trembles, Capsule 0-I)  

Le 9 mars 1736, à la requête du seigneur Demeloise, a qu’il y a de terre depuis les bornes qui sont entre Noel Peltier et Inocent Laroche, entre Jean Gingras et Nicolas Matte, etc. Ceci afin de savoir les terres disponibles.

En 1737, tutelle des enfants d’Etienne Magnan et Marie-Anne Matte avec Noël Pelletier. Ils sont mariés depuis 1713. Elle a déjà eu 8 enfants, donc 2 de son 1e mariage (1709- 1711) 1 mort en bas âge, elle a 8 enfants de son 2e mariage (1713-1731) dont 3 mourront en bas âge. Le document date de 6 ans après la mort de Marie-Anne, sœur de Nicolas, et 5 ans après le 2e mariage d’Étienne Magnan. Il précède d’un an, le mariage de la 2e femme d’Étienne Magnan, Madeline Déry avec Pierre Boutet

 Donc le 29 avril, à la requête de Nicolas Matte. Une vente des biens, au nom des enfants mineurs d’Étienne Magnan et Marianne Matte. Le document fait plus de 6 pages, que nous n’avons pas reproduit. Difficilement lisible et pas vraiment utile pour nous.

E1 Fonds Intendants       S1 Ordonnances  Centre : BAnQ Québec  Titre, Dates, Quantité

Ordonnance de l'intendant Hocquart qui condamne le nommé Matte, au nom et comme tuteur des mineurs de feu Étienne Magnin (Magnan), à payer au sieur Larche (Larchevêque), bourgeois, de Québec, la somme de dix-huit livres restant d'un billet consenti par ledit défunt Magnin le 27 août 1735. - 5 février 1738. Magann est décédé le 16 avril 1737.

Notes générales

Pièce provenant du Cahier 26: Registre des Commissions et ordonnances rendues par Monsieur Hocquart intendant de justice, police et finances En la Nouvelle france, (27 août 1737-20 décembre 1738), f. 49-49v. Pour consulter les pages du registre permettant de comprendre son contexte de création, sa valeur juridique et administrative, son contenu ou l'historique de sa conservation, voir la pièce E1, S1, PAAC. Pour consulter les pages du registre permettant de comprendre son contexte de création, sa valeur juridique et administrative, son contenu ou l'historique de sa conservation, voir la pièce E1, S1, PAAC.

Termes rattachés             Hocquart, Gilles, 1695-1783        Nouvelle-France. Intendant

Au mois de juin 1741, sa femme Marie Coquin gisant au lit malade. Il fait une donation à ses fils Jean et Augustin. La moitié de tous et chacun des biens meubles et immeubles pouvant appartenir aux donateurs au jour de leur décès, consistant notamment en la moitié d'une terre et habitation sise et située audit lieu de Neuville, et la moitié d'une autre terre sise au village Saint-Jean; ladite donation est passée pardevant Louis Pillard, notaire royal en la Prévôté de Québec.

 28 juin 1741 (Document insinué le 27 juin 1741)  Marie Coquin dit Latournelle décède le 4 juillet 1741. 

               

Le 12 juillet 1743 il fait officialiser un procès-verbal du 10 décembre 173, clarifiant la continuité de la ligne entre lui et la veuve Vandal. Laquelle ligne j’ay tiré jusqu'à la hauteur de 36 arpents ou environ en presence et du  consentement des dittes parties.          

         Le 19 juillet 1745, il est dans le procès-verbal avec la belle Angélique de Méloises héroïne du roman « Le Chien d’or ». Nicolas-Marie Renaud d'Avène des Méloizes, son père, fut officier dans les troupes de la Marine et seigneur de Neuville.

Le 25 & 27 juillet 1747, arpentage pour mettre des bornes aux terres du Village St-Jean. Terre dont certaines appartiennent à Nicolas Matte père (5,2, 1,-1).  Cet arpentage influence de nos jours les terres qui se situe à la sortie de l’autoroute Félix Leclerc (40).  Contrairement à la 1et 2e concession qui se situe dans l’axe nord-sud ceux-ci sont de l’est vers l’ouest.  Elles feront la limite entre la seigneurie de Neuville(43) et celle de Fossambault (48) voir carte des Seigneuries (capsule 0-B).  Derrière les seigneuries de Gaudarville (49) (Cap-Rouge) et Guillaume-Bonhomme (46-47) (Bélair). La seigneurie de Fossambault est traversée par la rivière Jacques-Cartier.                                    

Le 25 février 1754, il est témoin au mariage de la fille du seigneur des Écureuils, feu Jean-Baptiste Toupin Dussault.  

Concession 2e Nicolas Terre ancestrale, fait en juillet 1764

Donation par Nicolas Mathe (Matte), veuf de feue Marie-Angélique Coquin; à Jean Mathe (Matte) et Charlotte Peltier (Pelletier), son fils et sa bru; à savoir une terre sise à Neuville, à la Pointe-aux-Trembles, et une autre portion de terre sise au village Saint-Jean; la présente donation est passée par devant maître Guyart, notaire. - 24 mars 1756 4 pages (M65_4_00917 À 00920)

Enfants de NicolasMatte et Marie-Angélique Coquin dit Latournelle

1. Angélique MATTE (1,5,2, 1,-1) né 23 Jan. 1706 à Neuville, Québec, Canada. Mariée Neuville (Qc) 1725-08-13 à Jean Pagé, (capsule 3-7).

2. Nicolas MATTE (2,5,2, 1,-1) est né 10 Sept. 1707 à Neuville, Québec, Canada, et décède 15 Avril 1772 à Pointe- aux-Trembles, Seigneurie de Dombourg(Neuville), Portneuf, Québec. Marié à Neuville (Qc) 1739-01-19 Marie Godin, (capsule 3-8).

3. Jean Baptiste MATTE (3,5,2, 1,-1) né 13 Jun. 1709 à Neuville, Portneuf, Québec, décédé 28 Jun. 1709 à Neuville, Portneuf, Québec. (capsule 3-9)

4. Marie Thérèse MATTE (4,5,2, 1,-1) est né 17 Avril 1710 à Neuville, Québec, Canada. Elle épouse Prisque Gaudin, le 1 Mars 1734 à Neuville, Québec, Canada, fils de Jean François Godin et Marguerite Triot. Elle décède 30 Oct. 1752 aux Écureuils, PQ, Canada. (capsule 3-10)

5. Pierre François MATTE (5,5,2, 1,-1) né le 22 Jan. 1712 à Neuville, Québec, Canada, et décédé 22 Août 1782 à Lachenaye, Québec. Marié à Lachenaye (Qc) 1733-11-23 Angélique Filion. (capsule 3-11)

6. Louis Joseph MATTE (6,5,2, 1,-1) né le 3 Jan. 1714 à Neuville, Québec, Canada, décédé 15 Jan 1755 à Neuville, Portneuf, Québec. Marié Neuville (Qc) 1741-10-16 Marie Angélique Bertrand (capsule 3-12)

7. Marie Magdeleine MATTE (7,5,2, 1,-1) né le 25 Déc. 1715 à Neuville, Québec, Canada, baptisé le 26 et décédé 31 Déc. 1715 à Neuville, Québec, Canada. (capsule 3-13)

8. Jean Baptiste MATTE (8,5,2, 1,-1) est né 6 Avr. 1717 à Neuville, Québec, Canada, et décédé 10 Jun. 1776 à Pointe-Aux-Trembles, Portneuf, PQ. 1e mariage Neuville (Qc) 1750-04-27 Charlotte Pelletier, 2e mariage Les Écureuils (Qc) 1758-01-23 Marie Françoise Gariépy. (capsule 3-14)

9. Augustin MATTE (9,5,2, 1,-1) né 20 Jan. 1719 à Neuville, Québec, Canada. 1e mariage Neuville (Qc) 1747-07-24 Marie Angélique (m) ou Madeleine (cm) Proulx, 2e mariage Les Écureuils (Qc) 1762-01-18 Thérèse Trépanier, (capsule 3-15)

10. Marie Angélique MATTE (10,5,2, 1,-1) né 18 Jun. 1721 à Neuville, Québec, Canada, décédé 21 Jun 1721 à Neuville, Québec, Canada. (capsule 3-16)

 11. François De Sale MATTE (11,5,2, 1,-1) est né 10 Oct. 1723 in St Augustin, Portneuf, Québec, Canada, décédé 3 Avr. 1749 à Pointe Aux Trembles, Portneuf, Québec. (capsule 3-17)    

Vous avez plus d’informations et d’images sous le format PDF    

Capsule 2-5 (15 pages) Format PDF:

- Histoire de Nicolas Matte

Les capsules # 00 sont de l'information portant le mot Matte, les capsules # 0 sont d'information générale servant à compléter les capsules identifiées # -1 (Charles) ou # 1 (Nicolas et Madeleine) ou # 2 (les enfants), etc., qui correspondent aux lignées des ancêtres Matte. 

 Nicolas Matte  

Nom : Nicolas Matte (5,2, 1,-1)         Sexe : M

· Naissance :  22 septembre 1682 à Dombourg, Québec, Canada

· Baptême :  22 septembre à  Dombourg, Québec, Canada,

   Parrain : Nicolas Langlois, propriétaire du lot 211 ce qui correspond au 1087 rte. 138

   Marraine : Isabelle Migneron. Il faut noter qu’une erreur s’est sûrement produite, car Isabelle Migneron n’existe pas.

Cela serait plutôt Élisabeth. Migneron, qui deviendra la 2e femme d’Étienne Magnan.

Prêtre : J. Pinguet, curé

Mariage : 20 avril 1705 à Neuville. Il épouse Marie-Angélique Coquin dit Latournelle 20 Avril 1705 à Saint-François de Sales, Neuville, Québec, Canada, fille de Pierre Coquin Dit Latournelle (de la compagnie du Capitaine Grandfontaine, arrivée sur l’Aigle d’or le 19 août 1665) et Catherine Beaudin. Elle est née 6 Nov 1679 à Neuville, Portneuf, Québec, et décède 4 Jul 1741 à Neuville, Portneuf, Québec. J. Basset prêtre de Neuville y office.

Pierre a une concession qui correspondrai au 1196 route 138 actuel. 

· Décès : 22 mars 1760 à Neuville.  Québec, Canada.

· Inhumation : 22 mars 1760 à Neuville, Québec, Canada

• Père : Nicolas Matte (2.1,-1) 8 Déc. 1636 à Ste. Geneviève en Bray, Ar. Dieppe,

 Archevêché de Rouen, Seine-Maritime, France.

 Marié : 12 Oct. 1671, Quebec

• Mère : Marie Madeleine Auvray (1, 1,-1) b : 1652 à Saint-Vivien, Rouen, Normandie, France,

Biographie  

Il est le deuxième fils à laisser une descendance et celui qui héritera de la terre ancestrale. Léonard (1,2,1,-1), le plus vieux des fils est décédé en 1698.  Comme de droit, à l’époque, la terre est l’héritage du plus vieux des gars. Laurent (3 ,2,1,-1), le deuxième fils et troisième enfant, a déjà quitté la maison. Il est marié depuis 1702 et à une terre à Cap-Santé. Il reste le garçon suivant Nicolas (5, 1, 1,-1). Il fait officialiser avec Monsieur Dupont son droit de concession devant le notaire Rageot, le 19 janvier 1702 deux ans avant que Nicolas(2,1,-1), son père décède. Puis notarie l’arpentage le 26 janvier 1702.

1717 : Il est l’homme d’affaire de la famille. Il fait faire des quittances à Laurent, son frère et à Étienne Magnan le mari de Marie-Anne, sa soeur.       

Puis en 1718, une autre quittance à Noël Pelletier, mari de Madeleine Matte, comme mentionnée dans la capsule 2-6. On pourra dire qu’Il aimait avoir les choses bien définies. On voit dans ce document plusieurs nom de famille qui reviennent dans notre parenté : Morisset, Silvestre, Constancino, Grenon.

                            En 1721, il fait  faire une  quittance à Angélique (11,2,1,-1)  sa sœur, la femme de  Joseph Grenier                                 

                      En 1724,  une autre quittance à Angélique (11,2, 1,-1) sa sœur, femme de  Issac-Joseph Garnier-Grenier                

              et une à Marie Louise (10,2, 1 -1) sa sœur, femme de Jean-François Constantineau

En 1725, le 8 février,  avec son frère Laurent et Jean Petit, il fait faire l’arpentage notarié par Noël Bonhomme dit  arpenter

Beaupré,  lieu appelé le village «Bois-de-l’Ail».  Elle porte encore ce nom.  C’est une route qui relie Pont-Rouge, par  le pont  Déry jusqu’à Cap-Santé.Ce sera  longtemps la route  du Roy. 

   Le 16 février, il est du procès-verbal pour fairearpente rle village «St-Jean». ll s'agit des   terres   de part et d'autres de la route 365. Cela  correspondrait à la sortie de l’autoroute (40) en allant vers Pont-Rouge.

  Le 19 février 1725, à sa requête avec Jacques Fournel. Il fait arpenter depuis la ligne qui monta au village St. Jean (voir carte de Pointe aux Trembles, Capsule 0-I)  

Le 9 mars 1736, à la requête du seigneur Demeloise, a qu’il y a de terre depuis les bornes qui sont entre Noel Peltier et Inocent Laroche, entre Jean Gingras et Nicolas Matte, etc. Ceci afin de savoir les terres disponibles.

En 1737, tutelle des enfants d’Etienne Magnan et Marie-Anne Matte avec Noël Pelletier. Ils sont mariés depuis 1713. Elle a déjà eu 8 enfants, donc 2 de son 1e mariage (1709- 1711) 1 mort en bas âge, elle a 8 enfants de son 2e mariage (1713-1731) dont 3 mourront en bas âge. Le document date de 6 ans après la mort de Marie-Anne, sœur de Nicolas, et 5 ans après le 2e mariage d’Étienne Magnan. Il précède d’un an, le mariage de la 2e femme d’Étienne Magnan, Madeline Déry avec Pierre Boutet

 Donc le 29 avril, à la requête de Nicolas Matte. Une vente des biens, au nom des enfants mineurs d’Étienne Magnan et Marianne Matte. Le document fait plus de 6 pages, que nous n’avons pas reproduit. Difficilement lisible et pas vraiment utile pour nous.

E1 Fonds Intendants       S1 Ordonnances  Centre : BAnQ Québec  Titre, Dates, Quantité

Ordonnance de l'intendant Hocquart qui condamne le nommé Matte, au nom et comme tuteur des mineurs de feu Étienne Magnin (Magnan), à payer au sieur Larche (Larchevêque), bourgeois, de Québec, la somme de dix-huit livres restant d'un billet consenti par ledit défunt Magnin le 27 août 1735. - 5 février 1738. Magann est décédé le 16 avril 1737.

Notes générales

Pièce provenant du Cahier 26: Registre des Commissions et ordonnances rendues par Monsieur Hocquart intendant de justice, police et finances En la Nouvelle france, (27 août 1737-20 décembre 1738), f. 49-49v. Pour consulter les pages du registre permettant de comprendre son contexte de création, sa valeur juridique et administrative, son contenu ou l'historique de sa conservation, voir la pièce E1, S1, PAAC. Pour consulter les pages du registre permettant de comprendre son contexte de création, sa valeur juridique et administrative, son contenu ou l'historique de sa conservation, voir la pièce E1, S1, PAAC.

Termes rattachés             Hocquart, Gilles, 1695-1783        Nouvelle-France. Intendant

Au mois de juin 1741, sa femme Marie Coquin gisant au lit malade. Il fait une donation à ses fils Jean et Augustin. La moitié de tous et chacun des biens meubles et immeubles pouvant appartenir aux donateurs au jour de leur décès, consistant notamment en la moitié d'une terre et habitation sise et située audit lieu de Neuville, et la moitié d'une autre terre sise au village Saint-Jean; ladite donation est passée pardevant Louis Pillard, notaire royal en la Prévôté de Québec.

 28 juin 1741 (Document insinué le 27 juin 1741)  Marie Coquin dit Latournelle décède le 4 juillet 1741. 

               

Le 12 juillet 1743 il fait officialiser un procès-verbal du 10 décembre 173, clarifiant la continuité de la ligne entre lui et la veuve Vandal. Laquelle ligne j’ay tiré jusqu'à la hauteur de 36 arpents ou environ en presence et du  consentement des dittes parties.          

         Le 19 juillet 1745, il est dans le procès-verbal avec la belle Angélique de Méloises héroïne du roman « Le Chien d’or ». Nicolas-Marie Renaud d'Avène des Méloizes, son père, fut officier dans les troupes de la Marine et seigneur de Neuville.

Le 25 & 27 juillet 1747, arpentage pour mettre des bornes aux terres du Village St-Jean. Terre dont certaines appartiennent à Nicolas Matte père (5,2, 1,-1).  Cet arpentage influence de nos jours les terres qui se situe à la sortie de l’autoroute Félix Leclerc (40).  Contrairement à la 1et 2e concession qui se situe dans l’axe nord-sud ceux-ci sont de l’est vers l’ouest.  Elles feront la limite entre la seigneurie de Neuville(43) et celle de Fossambault (48) voir carte des Seigneuries (capsule 0-B).  Derrière les seigneuries de Gaudarville (49) (Cap-Rouge) et Guillaume-Bonhomme (46-47) (Bélair). La seigneurie de Fossambault est traversée par la rivière Jacques-Cartier.                                    

Le 25 février 1754, il est témoin au mariage de la fille du seigneur des Écureuils, feu Jean-Baptiste Toupin Dussault.  

Concession 2e Nicolas Terre ancestrale, fait en juillet 1764

Donation par Nicolas Mathe (Matte), veuf de feue Marie-Angélique Coquin; à Jean Mathe (Matte) et Charlotte Peltier (Pelletier), son fils et sa bru; à savoir une terre sise à Neuville, à la Pointe-aux-Trembles, et une autre portion de terre sise au village Saint-Jean; la présente donation est passée par devant maître Guyart, notaire. - 24 mars 1756 4 pages (M65_4_00917 À 00920)

Enfants de NicolasMatte et Marie-Angélique Coquin dit Latournelle

1. Angélique MATTE (1,5,2, 1,-1) né 23 Jan. 1706 à Neuville, Québec, Canada. Mariée Neuville (Qc) 1725-08-13 à Jean Pagé, (capsule 3-7).

2. Nicolas MATTE (2,5,2, 1,-1) est né 10 Sept. 1707 à Neuville, Québec, Canada, et décède 15 Avril 1772 à Pointe- aux-Trembles, Seigneurie de Dombourg(Neuville), Portneuf, Québec. Marié à Neuville (Qc) 1739-01-19 Marie Godin, (capsule 3-8).

3. Jean Baptiste MATTE (3,5,2, 1,-1) né 13 Jun. 1709 à Neuville, Portneuf, Québec, décédé 28 Jun. 1709 à Neuville, Portneuf, Québec. (capsule 3-9)

4. Marie Thérèse MATTE (4,5,2, 1,-1) est né 17 Avril 1710 à Neuville, Québec, Canada. Elle épouse Prisque Gaudin, le 1 Mars 1734 à Neuville, Québec, Canada, fils de Jean François Godin et Marguerite Triot. Elle décède 30 Oct. 1752 aux Écureuils, PQ, Canada. (capsule 3-10)

5. Pierre François MATTE (5,5,2, 1,-1) né le 22 Jan. 1712 à Neuville, Québec, Canada, et décédé 22 Août 1782 à Lachenaye, Québec. Marié à Lachenaye (Qc) 1733-11-23 Angélique Filion. (capsule 3-11)

6. Louis Joseph MATTE (6,5,2, 1,-1) né le 3 Jan. 1714 à Neuville, Québec, Canada, décédé 15 Jan 1755 à Neuville, Portneuf, Québec. Marié Neuville (Qc) 1741-10-16 Marie Angélique Bertrand (capsule 3-12)

7. Marie Magdeleine MATTE (7,5,2, 1,-1) né le 25 Déc. 1715 à Neuville, Québec, Canada, baptisé le 26 et décédé 31 Déc. 1715 à Neuville, Québec, Canada. (capsule 3-13)

8. Jean Baptiste MATTE (8,5,2, 1,-1) est né 6 Avr. 1717 à Neuville, Québec, Canada, et décédé 10 Jun. 1776 à Pointe-Aux-Trembles, Portneuf, PQ. 1e mariage Neuville (Qc) 1750-04-27 Charlotte Pelletier, 2e mariage Les Écureuils (Qc) 1758-01-23 Marie Françoise Gariépy. (capsule 3-14)

9. Augustin MATTE (9,5,2, 1,-1) né 20 Jan. 1719 à Neuville, Québec, Canada. 1e mariage Neuville (Qc) 1747-07-24 Marie Angélique (m) ou Madeleine (cm) Proulx, 2e mariage Les Écureuils (Qc) 1762-01-18 Thérèse Trépanier, (capsule 3-15)

10. Marie Angélique MATTE (10,5,2, 1,-1) né 18 Jun. 1721 à Neuville, Québec, Canada, décédé 21 Jun 1721 à Neuville, Québec, Canada. (capsule 3-16)

 11. François De Sale MATTE (11,5,2, 1,-1) est né 10 Oct. 1723 in St Augustin, Portneuf, Québec, Canada, décédé 3 Avr. 1749 à Pointe Aux Trembles, Portneuf, Québec. (capsule 3-17)    

Vous avez plus d’informations et d’images sous le format PDF    

Capsule 2-5 (15 pages) Format PDF:

- Histoire de Nicolas Matte

Les capsules # 00 sont de l'information portant le mot Matte, les capsules # 0 sont d'information générale servant à compléter les capsules identifiées # -1 (Charles) ou # 1 (Nicolas et Madeleine) ou # 2 (les enfants), etc., qui correspondent aux lignées des ancêtres Matte. 

Fermer Fermer

Publié le 2018/01/01 02:50   | Tous les billets | Prévisualiser...   Imprimer...   | Haut
Rubriques

Déplier Fermer Contenu

Déplier Fermer A.Les premiers ancêtres

Déplier Fermer B.Les lieux de mémoire

Déplier Fermer D.Les personnages illustres

Déplier Fermer E.Faits divers et curiosités

Derniers billets
Calendrier du blog
10-2018 Novembre 2018
L M M J V S D
      01 02 03 04
05 06 07 08 09 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30