Recherche historique - A.Les premiers ancêtres

A.Les premiers ancêtres

Capsule 2-4 - L'histoire de Marie-Jeanne Matte  -  par claudematte|ALL

Marie-Jeanne Matte

Nom : Marie-Jeanne Matte (4,2, 1,-1)             · Sexe : F

· Naissance :  19 décembre 1679 à   Dombourg, Québec, Canada

· Baptême : 20 décembre 1679 à   Dombourg, Québec, Canada,

   Parrain : Pierre Gatien     Marraine : Jeanne Constantineau

   Prêtre; Germain Morin, prêtre missionnaire

Mariage : Jacques Bourgouin dit Le Bourguignon, le 3 Nov. 1695 à Neuville, Québec, Canada, fils de Pierre Bourgoin et Catherine Basset. Né 1670-05-14, baptisé 1670-05-15 à l'Église Notre Dame de Québec. Les parents y assistent ainsi que Claude Bourgoin et Léonard Matte, les frères respectifs des mariés.

J. Basset prêtre de Neuville y office.

(Acte de baptême enregistrés à Québec).

· Décès : 29 Jan 1703 à St. Antoine De Tilly,  Québec, Canada.

· Inhumation : 29 janvier 1703

Père : Nicolas Matte (2.1,-1) 8 Déc. 1636 à Ste Geneviève en Bray, Ar. Dieppe, Archevêché Rouen,

   Seine-Maritime, France.  Marié : 12 Oct. 1671, Quebec

Mère : Madeleine Auvray (1, 1,-1) b : 1652 à Saint-Vivien, Rouen, Normandie, France,  Marié : 12 Oct. 1671.

Biographie

Marie-Jeanne Matte vivait avec Nicolas Matte 45 ans et Madeleine Auvray 29 ans, Laurent Matte, 5 ans Marie Matte, 8 ans et Léonard Matte, 10 ans en 1681 à la seigneurie de Dombourg, Neuville. Elle débute sa vie de marié à Neuville.

Marié à l’âge de 16 ans en 1695 avec Jacques Bourgoin âgée de 25 ans. Elle déménage vers 1700 à Saint-Antoine de-Tilly. Elle meure à st-Antoine de Tilly et sera enterrée avec sa fille Marie-Thérèse.

Jacques est né le 14 mai 1670, baptisé à Notre-Dame de Québec le 15 mai. En présence de Pierre, son père, Catherine Basset sa mère, Jacques Renault, Jean Defirment et Anne Defirment sa fille. Henri Debernières est le prêtre.

          Jacques Bourgoin remarie Jeanne Mesny 9 Fév. 1706 à Ste. Famille, Ile D'Orléans, Québec et aura 6 autres enfants. L'enfant anonyme mentionné sur des sites correspond au fils de Jacques et Jeanne Mesny, sa 2e épouse.  Il est né et baptisé à la maison le 6-12-1706 et enterré le même jour dans la Paroisse de La Nativité-de-Notre-Dame à Beauport.  Jeanne est décédée le 11-5-1737.

      Suite à la mauvaise réputation de Mme Catherine Basset, mère de Jacques Bourgoin, dans un procès le 29-8-1675, elle fut expulsée de Québec. Dans ce temps-là, l'Intendant de la Nouvelle France, Jean Talon concédait vers 1672 des terres pour le peuplement de la Nouvelle-France.  Alors dans l'Histoire et Patrimoine de la seigneurie de Villieu (St-Antoine de Tilly), Pierre Bourgoin fût 1 des 5 premiers colons y habitant au recensement 1681.  Il y a d'ailleurs une plaque commémorative érigée à cet effet en face de l'église St-Antoine de Padoue. Il s'est vu accordé 4 arpents de terres et 1 vache près de la Rivière Petit-Saut sur le chemin Marie-Victorin et au fil du temps voulant agrandir, il acheta une autre terre à Ste-Croix de l'autre côté de la rivière ; confirmé par M. Claude Grégheur, généalogiste à Ste-Croix.

Au recensement de 1681, Pierre Bourgoin à 40 ; Catherine Basset, sa femme, 40 ans ; enfants : Marie 7 ; Claude 5 ; Pierre 2 ; 1 vache ; 4 arpents en valeur. Les noms de Jacques Bourgoin et de Noël Bourgoin, fils, ont été omis.

Marie baptisée le 11 mars 1674, à la Pointe-aux-Trembles de Québec, sur la rive nord ; Claude, âgé de cinq ans, avait été baptisé, le 5 novembre 1676, et son acte de baptême fut déposé à Québec ; Pierre enfin, qui était né en 1679, n'avait été baptisé que le 30 mars 1681, à la Pointe-aux-Trembles de Québec.

Comme vous voyez c’était déjà des personnes qui grâce au pont de glace, se voisinait beaucoup et même pour les offices religieux. Les missionnaires desservant les seigneuries n’étant pas toujours disponibles ou même nommés.

Géographiquement St-Antoine-de-Tilly est plus vis-à-vis Donnacona et la Rivière le Petit-Saut est à l’extrémité est de Tilly.

Considérée comme l'une des anciennes paroisses de la Rive-Sud, Saint-Antoine-de-Tilly était érigée canoniquement en 1702. La municipalité de paroisse, dont Saint-Appolinaire sera détachée, fut créée d'abord en 1845, abolie en 1847, puis rétablie en 1855 sous l'appellation Saint-Antoine-de-Padoue (de Tilly), laquelle figure déjà dans l'Arrêt du Conseil d'État de 1722 et dans le Code municipal de 1871. Elle verra son statut modifié pour celui de municipalité le 4 mars 1995. Son nom, tout comme celui du bureau de poste de Saint-Antoine (1831), qui célèbre,  Saint Antoine de Padoue a pour auteur lointain le père Honoré Huret, récollet qui dessert la mission de 1700 à 1705 et qui lui donne ce nom. Le 31 août 1700, Claude-Sébastien de Villieu fils vend à Pierre-Noël Le Gardeur, sieur de Tilly, pour trois mille livres, avec tous ses droits, la seigneurie de Villieu, aussi connu sous le nom de LE GARDEUR, qui prit dès lors le nom de Tilly. Le nouveau seigneur s'y installe la même année, en compagnie de sa seconde épouse, Madeleine Boucher, fille de Pierre Boucher, gouverneur de Trois-Rivières.

Dès 1702, le seigneur de Tilly fait construire une chapelle en bois, où ont lieu les premiers offices célébrés par le missionnaire desservant, le Père Honoré Huret, récollet, qui met le nouveau temple sous le vocable de saint Antoine De Padoue1. En l'absence de l'évêque de Québec Mgr de Saint-Vallier, cette ouverture des registres de l'état civil en 1702 marque le début de la paroisse de Saint-Antoine-de-Tilly, dont les limites canoniques seront établies le 3 mars 1722 par un Arrêt du Conseil d'État du Roi.

Mais dû à la guerre des conquêtes, Wolfe a brûlé vers 1759 toutes les maisons, champs, bétails sur la rive sud du St-Laurent de St-Antoine à Kamouraska ; raconté par Marcel Lefebvre de St-Antoine de Tilly.  Alors les habitants n'ayant rien avec eux, ont dû fuir plus haut dans les terres pour se cacher.  Donc, impossible de trouvé l'endroit exact des terres mais je présume que c'était sur la rue de la Promenade à St-Antoine2.

                                1: Toponymie : Saint-Antoine de Tilly             2 Lise Bourgoing, Ass. Des Bourgoing 

Enfants de Jeanne Matte & Jacques Bourgoing

Marie Thérèse Bourgoin est né 26, baptisé le 27 Aug 1697 à Neuville, Portneuf, Québec. Le père et la mère y assiste ainsi que Pierre Voye, Marguerite Basset & Pierre Bourgoin grand-mère & grand-père de Jacques. J. Basset est le curé de Neuville. Elle décède le 29 Jan. 1703 et inhumé le 29 janvier 1703 à Saint-Antoine-de-Tilly avec sa mère à l’âge de sept ans et demi.

2- Laurent Bourgouin est né 23 Fév. 1701 à St Antoine de Tilly, Lotbinière, Québec. Baptisé le 7 mars 1701 à Neuville. Le père et la mère y assiste ainsi que Laurent Matte, Pierre Lambert de la Côte du Sud et sa fille Marie-Francoise Lambert. Marié à Madeleine Proulx. Il décède le 28 janvier 1782

Vous avez plus d’informations et d’images sous le format PDF

Capsule 2-4 (3 pages) Format PDF:

- Histoire de Marie-Jeanne Matte

Les capsules # 00 sont de l'information portant le mot Matte, les capsules # 0 sont d'information générale servant à compléter les capsules identifiées # -1 (Charles) ou # 1 (Nicolas et Madeleine) ou # 2 (les enfants), etc., qui correspondent aux lignées des ancêtres Matte. 

Marie-Jeanne Matte

Nom : Marie-Jeanne Matte (4,2, 1,-1)             · Sexe : F

· Naissance :  19 décembre 1679 à   Dombourg, Québec, Canada

· Baptême : 20 décembre 1679 à   Dombourg, Québec, Canada,

   Parrain : Pierre Gatien     Marraine : Jeanne Constantineau

   Prêtre; Germain Morin, prêtre missionnaire

Mariage : Jacques Bourgouin dit Le Bourguignon, le 3 Nov. 1695 à Neuville, Québec, Canada, fils de Pierre Bourgoin et Catherine Basset. Né 1670-05-14, baptisé 1670-05-15 à l'Église Notre Dame de Québec. Les parents y assistent ainsi que Claude Bourgoin et Léonard Matte, les frères respectifs des mariés.

J. Basset prêtre de Neuville y office.

(Acte de baptême enregistrés à Québec).

· Décès : 29 Jan 1703 à St. Antoine De Tilly,  Québec, Canada.

· Inhumation : 29 janvier 1703

Père : Nicolas Matte (2.1,-1) 8 Déc. 1636 à Ste Geneviève en Bray, Ar. Dieppe, Archevêché Rouen,

   Seine-Maritime, France.  Marié : 12 Oct. 1671, Quebec

Mère : Madeleine Auvray (1, 1,-1) b : 1652 à Saint-Vivien, Rouen, Normandie, France,  Marié : 12 Oct. 1671.

Biographie

Marie-Jeanne Matte vivait avec Nicolas Matte 45 ans et Madeleine Auvray 29 ans, Laurent Matte, 5 ans Marie Matte, 8 ans et Léonard Matte, 10 ans en 1681 à la seigneurie de Dombourg, Neuville. Elle débute sa vie de marié à Neuville.

Marié à l’âge de 16 ans en 1695 avec Jacques Bourgoin âgée de 25 ans. Elle déménage vers 1700 à Saint-Antoine de-Tilly. Elle meure à st-Antoine de Tilly et sera enterrée avec sa fille Marie-Thérèse.

Jacques est né le 14 mai 1670, baptisé à Notre-Dame de Québec le 15 mai. En présence de Pierre, son père, Catherine Basset sa mère, Jacques Renault, Jean Defirment et Anne Defirment sa fille. Henri Debernières est le prêtre.

          Jacques Bourgoin remarie Jeanne Mesny 9 Fév. 1706 à Ste. Famille, Ile D'Orléans, Québec et aura 6 autres enfants. L'enfant anonyme mentionné sur des sites correspond au fils de Jacques et Jeanne Mesny, sa 2e épouse.  Il est né et baptisé à la maison le 6-12-1706 et enterré le même jour dans la Paroisse de La Nativité-de-Notre-Dame à Beauport.  Jeanne est décédée le 11-5-1737.

      Suite à la mauvaise réputation de Mme Catherine Basset, mère de Jacques Bourgoin, dans un procès le 29-8-1675, elle fut expulsée de Québec. Dans ce temps-là, l'Intendant de la Nouvelle France, Jean Talon concédait vers 1672 des terres pour le peuplement de la Nouvelle-France.  Alors dans l'Histoire et Patrimoine de la seigneurie de Villieu (St-Antoine de Tilly), Pierre Bourgoin fût 1 des 5 premiers colons y habitant au recensement 1681.  Il y a d'ailleurs une plaque commémorative érigée à cet effet en face de l'église St-Antoine de Padoue. Il s'est vu accordé 4 arpents de terres et 1 vache près de la Rivière Petit-Saut sur le chemin Marie-Victorin et au fil du temps voulant agrandir, il acheta une autre terre à Ste-Croix de l'autre côté de la rivière ; confirmé par M. Claude Grégheur, généalogiste à Ste-Croix.

Au recensement de 1681, Pierre Bourgoin à 40 ; Catherine Basset, sa femme, 40 ans ; enfants : Marie 7 ; Claude 5 ; Pierre 2 ; 1 vache ; 4 arpents en valeur. Les noms de Jacques Bourgoin et de Noël Bourgoin, fils, ont été omis.

Marie baptisée le 11 mars 1674, à la Pointe-aux-Trembles de Québec, sur la rive nord ; Claude, âgé de cinq ans, avait été baptisé, le 5 novembre 1676, et son acte de baptême fut déposé à Québec ; Pierre enfin, qui était né en 1679, n'avait été baptisé que le 30 mars 1681, à la Pointe-aux-Trembles de Québec.

Comme vous voyez c’était déjà des personnes qui grâce au pont de glace, se voisinait beaucoup et même pour les offices religieux. Les missionnaires desservant les seigneuries n’étant pas toujours disponibles ou même nommés.

Géographiquement St-Antoine-de-Tilly est plus vis-à-vis Donnacona et la Rivière le Petit-Saut est à l’extrémité est de Tilly.

Considérée comme l'une des anciennes paroisses de la Rive-Sud, Saint-Antoine-de-Tilly était érigée canoniquement en 1702. La municipalité de paroisse, dont Saint-Appolinaire sera détachée, fut créée d'abord en 1845, abolie en 1847, puis rétablie en 1855 sous l'appellation Saint-Antoine-de-Padoue (de Tilly), laquelle figure déjà dans l'Arrêt du Conseil d'État de 1722 et dans le Code municipal de 1871. Elle verra son statut modifié pour celui de municipalité le 4 mars 1995. Son nom, tout comme celui du bureau de poste de Saint-Antoine (1831), qui célèbre,  Saint Antoine de Padoue a pour auteur lointain le père Honoré Huret, récollet qui dessert la mission de 1700 à 1705 et qui lui donne ce nom. Le 31 août 1700, Claude-Sébastien de Villieu fils vend à Pierre-Noël Le Gardeur, sieur de Tilly, pour trois mille livres, avec tous ses droits, la seigneurie de Villieu, aussi connu sous le nom de LE GARDEUR, qui prit dès lors le nom de Tilly. Le nouveau seigneur s'y installe la même année, en compagnie de sa seconde épouse, Madeleine Boucher, fille de Pierre Boucher, gouverneur de Trois-Rivières.

Dès 1702, le seigneur de Tilly fait construire une chapelle en bois, où ont lieu les premiers offices célébrés par le missionnaire desservant, le Père Honoré Huret, récollet, qui met le nouveau temple sous le vocable de saint Antoine De Padoue1. En l'absence de l'évêque de Québec Mgr de Saint-Vallier, cette ouverture des registres de l'état civil en 1702 marque le début de la paroisse de Saint-Antoine-de-Tilly, dont les limites canoniques seront établies le 3 mars 1722 par un Arrêt du Conseil d'État du Roi.

Mais dû à la guerre des conquêtes, Wolfe a brûlé vers 1759 toutes les maisons, champs, bétails sur la rive sud du St-Laurent de St-Antoine à Kamouraska ; raconté par Marcel Lefebvre de St-Antoine de Tilly.  Alors les habitants n'ayant rien avec eux, ont dû fuir plus haut dans les terres pour se cacher.  Donc, impossible de trouvé l'endroit exact des terres mais je présume que c'était sur la rue de la Promenade à St-Antoine2.

                                1: Toponymie : Saint-Antoine de Tilly             2 Lise Bourgoing, Ass. Des Bourgoing 

Enfants de Jeanne Matte & Jacques Bourgoing

Marie Thérèse Bourgoin est né 26, baptisé le 27 Aug 1697 à Neuville, Portneuf, Québec. Le père et la mère y assiste ainsi que Pierre Voye, Marguerite Basset & Pierre Bourgoin grand-mère & grand-père de Jacques. J. Basset est le curé de Neuville. Elle décède le 29 Jan. 1703 et inhumé le 29 janvier 1703 à Saint-Antoine-de-Tilly avec sa mère à l’âge de sept ans et demi.

2- Laurent Bourgouin est né 23 Fév. 1701 à St Antoine de Tilly, Lotbinière, Québec. Baptisé le 7 mars 1701 à Neuville. Le père et la mère y assiste ainsi que Laurent Matte, Pierre Lambert de la Côte du Sud et sa fille Marie-Francoise Lambert. Marié à Madeleine Proulx. Il décède le 28 janvier 1782

Vous avez plus d’informations et d’images sous le format PDF

Capsule 2-4 (3 pages) Format PDF:

- Histoire de Marie-Jeanne Matte

Les capsules # 00 sont de l'information portant le mot Matte, les capsules # 0 sont d'information générale servant à compléter les capsules identifiées # -1 (Charles) ou # 1 (Nicolas et Madeleine) ou # 2 (les enfants), etc., qui correspondent aux lignées des ancêtres Matte. 

Fermer Fermer

Publié le 2018/01/01 02:40   | Tous les billets | Prévisualiser...   Imprimer...   | Haut
Rubriques

Déplier Fermer Contenu

Déplier Fermer A.Les premiers ancêtres

Déplier Fermer B.Les lieux de mémoire

Déplier Fermer D.Les personnages illustres

Déplier Fermer E.Faits divers et curiosités

Derniers billets
Calendrier du blog
10-2018 Novembre 2018
L M M J V S D
      01 02 03 04
05 06 07 08 09 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30