En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 

Recherche

Recherche

Capsule historique - B.Les lieux de mémoire


B.Les lieux de mémoire

Capsule # 0-C - La Seigneurie Notre Dame des Anges  -  par claudematte|ALL

Concédé aux Jésuites en simple roture en 1626 par Henri de Lévy, duc de Ventadour et vice-roi de la Nouvelle-France, le fief de Notre-Dame-des-Anges s’étend de la rivière Saint-Charles à la rivière Beauport, sur quatre lieues de profondeur. Lors de la création de la Compagnie des Cent-Associés, sanctionnée par Louis XIII en mai 1628, la terre des Jésuites, comme toutes les autres concessions, devient la propriété de cette nouvelle société. À la capitulation de Québec, en 1629, les Jésuites se voient forcés d’abandonner leurs biens. Ils sont de retour en Nouvelle-France en 1632. La Compagnie des Cent-Associés les confirme comme propriétaires du fief le 16 janvier 1637. Celui-ci sera érigé en seigneurie le 17 janvier 1652.

Figure 4: Carte (détail) exécutée par Jean-Baptiste Decouagne en 1709 illustrant la partie de la seigneurie occupée par l'ancienne ville de Giffard. L'emplacement des « jésuites » désigne la ferme Notre-Dame-de-Bon-Secours. (GSJ)

La terre bordant la rivière Beauport est concédée à Jacques Badeau en 1651 et 1671. En 1660 Pierre Parent, son gendre, se fait concéder 16 arpents joignant cette terre ; puis, en 1668, il acquiert 16 perches carrées, à proximité d’une carrière. Enfin, en 1672, il acquerra 200 arpents à la limite de la seigneurie de Notre-Dame-des-Anges, au nord-ouest du domaine du seigneur de Beauport. Voisine de la métairie de Notre-Dame-de-Bonsecours, ferme des Jésuites, cette terre correspond approximativement au secteur faisant partie de l’arrondissement historique de Beauport, qui s’étend à l’ouest jusqu’à l’avenue des Martyrs.

Étude de caractérisation de l’arrondissement historique de Beauport

Commission des biens culturels du Québec − Janvier 2005

Vous avez plus d’informations et d’images sous le format PDF

Capsule # 0-C (5 Pages) Format PDF

 - Seigneurie Notre Dame des Anges

Les capsules # 00 sont de l'information portant le mot Matte, les capsules # 0 sont d'information générale servant à compléter les capsules identifiées # -1 (Charles) ou # 1 (Nicolas et Madeleine)   ou # 2 (les enfants), etc., qui correspondent aux lignées des ancêtres Matte.

Concédé aux Jésuites en simple roture en 1626 par Henri de Lévy, duc de Ventadour et vice-roi de la Nouvelle-France, le fief de Notre-Dame-des-Anges s’étend de la rivière Saint-Charles à la rivière Beauport, sur quatre lieues de profondeur. Lors de la création de la Compagnie des Cent-Associés, sanctionnée par Louis XIII en mai 1628, la terre des Jésuites, comme toutes les autres concessions, devient la propriété de cette nouvelle société. À la capitulation de Québec, en 1629, les Jésuites se voient forcés d’abandonner leurs biens. Ils sont de retour en Nouvelle-France en 1632. La Compagnie des Cent-Associés les confirme comme propriétaires du fief le 16 janvier 1637. Celui-ci sera érigé en seigneurie le 17 janvier 1652.

Figure 4: Carte (détail) exécutée par Jean-Baptiste Decouagne en 1709 illustrant la partie de la seigneurie occupée par l'ancienne ville de Giffard. L'emplacement des « jésuites » désigne la ferme Notre-Dame-de-Bon-Secours. (GSJ)

La terre bordant la rivière Beauport est concédée à Jacques Badeau en 1651 et 1671. En 1660 Pierre Parent, son gendre, se fait concéder 16 arpents joignant cette terre ; puis, en 1668, il acquiert 16 perches carrées, à proximité d’une carrière. Enfin, en 1672, il acquerra 200 arpents à la limite de la seigneurie de Notre-Dame-des-Anges, au nord-ouest du domaine du seigneur de Beauport. Voisine de la métairie de Notre-Dame-de-Bonsecours, ferme des Jésuites, cette terre correspond approximativement au secteur faisant partie de l’arrondissement historique de Beauport, qui s’étend à l’ouest jusqu’à l’avenue des Martyrs.

Étude de caractérisation de l’arrondissement historique de Beauport

Commission des biens culturels du Québec − Janvier 2005

Vous avez plus d’informations et d’images sous le format PDF

Capsule # 0-C (5 Pages) Format PDF

 - Seigneurie Notre Dame des Anges

Les capsules # 00 sont de l'information portant le mot Matte, les capsules # 0 sont d'information générale servant à compléter les capsules identifiées # -1 (Charles) ou # 1 (Nicolas et Madeleine)   ou # 2 (les enfants), etc., qui correspondent aux lignées des ancêtres Matte.

Fermer Fermer

Publié le 2018/01/02 01:30   | Tous les billets